Principe de pose du pare vapeur et règles à respecter

Pour remédier aux pathologies liées à la vapeur d’eau et aux problèmes de condensation, il est nécessaire d’installer au sein de l’isolant un pare-vapeur.

Ce pare-vapeur est une feuille ou une membrane étanche à la vapeur d’eau, qui a pour fonction d’empêcher la vapeur d’eau de passer à travers la paroi et d’atteindre le point de rosée.

 

Afin de ne pas avoir de point de rosée à l’intérieur du mur et donc par là même de condensation, il est indispensable de respecter les règles de mise en œuvre suivantes :

 

  • Dans un mur isolé, le pare-vapeur se pose du côté chaud de l’isolant, donc du côté intérieur de la pièce (là ou il y a la chaleur).

 

  • La pose du pare-vapeur doit respecter la règle du « 1/3 – 2/3 »

Le pare vapeur doit être placé dans le premier tiers (coté intérieur) de la totalité de l’épaisseur de l’isolation. Ainsi si par exemple une isolation a une épaisseur totale de 30 cm, le pare-vapeur doit être disposé dans les 10 premiers centimètres côté intérieur de la pièce.

Remarque importante :
Cette règle convient parfaitement à des habitations situées dans des régions froides telles les régions Rhône-Alpes ou Nord-est de la France.

Pour une habitation située au bord de la mer Méditerranée, la règle de pose du pare-vapeur correspond davantage à un positionnement « ½ - ½ » (donc placé à environ la moitié de l’épaisseur de l’isolation).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Si un pare vapeur est placé dans les règles de l’art (côté chaud de l’isolant et règle du 1/3 – 2/3), un frein vapeur peut également être disposé vers l’extérieur de l’isolant (feuille ou membrane laissant passer partiellement la vapeur d’eau).

Cependant, en termes d’efficacité le pare-vapeur doit être 5 fois supérieur au frein vapeur, de sorte que la vapeur puisse s’évacuer progressivement à l’extérieur de l’isolant. La pose étant correctement effectuée, il convient de rendre son isolation étanche à l’air sans rupture et discontinuité de l’isolant pour une parfaite efficacité de son isolation.

 

Cette étanchéité sera réalisée à l’aide de « scotch » de qualité professionnelle.

 

 

Selon certaines études, dans plus de 80% des cas, le pare-vapeur est posé du côté froid de l’isolant entraînant la retenue de toute la vapeur dans l’isolant et la destruction de ses caractéristiques par saturation en eau.

Pour éviter cela, il convient d’apporter tout le soin nécessaire et de respecter les règles de mise en œuvre de pose du pare-vapeur.

Le but étant de rendre étanche son habitat et non pas de générer par erreur de multiples points de convection et de ponts thermiques.